Les Petites Affiches Lyonnaises
« [...] Suite de scènes croisées et répétées, Preparadise Sony Now est un modèle du genre. Cette pièce, sans doute la plus connue du cinéaste et dramaturge allemand, montre comment la violence au quotidien peut nourrir des actes cruels - l’oeuvre évoque aussi le destin de deux criminels anglais, condamnés à la perpétuité dans les années 60 après avoir été reconnus coupables de sévices et du meurtre de dizaines d’énfants- mais aussi des comportements brutaux, des attitudes d’intolérance et d’exclusion. Idéale pour un travail collectif, la pièce est construite comme une successions de saynètes que Christian von Treskow, adepte de la biomécanique (méthode Meyerhold), traite sur le registre du clip. Cette approche au premier degré suscite le malaise sans donner au spectateur les moyens de prendre du recul vis-à-vis d’une idéologie nauséabonde que dénonçait Fassbinder. Les étudiants de l’Ensatt s’impliquent avec une belle énergie et soumettent leurs corps aux rigueurs de l’écriture mécanique de von Treskow. [...] »

A.M.