UBU – Scènes d’Europe
« Christian von Treskow, frère de lait de Thomas Ostermeier, proposait une mise en scène d’après la pièce de Maurice Maeterlinck, Les Aveugles. En trois temps : dans le noir le plus profond la voix du coryphée annonce le prologue, avec un texte issu de la pièce de Karl Kraus, Les Derniers jours de l’humanité. Eclairant soudainement et violemment la scène par un plafond constitué de néons, Les Aveugles de Maeterlinck prennent place, accrochés à leurs arbres de glace. Pour conclure, il replace ses acteurs sous le soleil d’une plage. Crème solaire et ragazzi nordiques, imperturbables, tournant le dos aux images de guerre et de violence, projetées sur leur ciel. Effets réussis, le jeune metteur en scène allemand nous embarque, de la grotte de Platon aux radiations atomiques d’Hiroshima. « Ce texte respire lourdement la morbidité d’une époque pourissante, celle de la décadence et de l’art pour l’art », confie C.v.Treskow. Une vision ajustée à notre epoque. Une analyse sans concessions. On en sort meurtris et éblouis. »

Yannick Dufour